Juil 082019
 
Informations WealthBoss, Informations WealthBoss.

Voici l’ensemble des Informations WealthBoss :

WealthBoss est une société qui propose ses produits au public depuis le 30 juin 2018. L’activité était en pré-lancement pour valider le concept en fonctionnement réel jusqu’à l’inauguration officielle qui a eu lieu le 1er mars 2019 à Mexico City.

Le produit/service proposé

La société propose des contrats de trading de gré à gré (cf. plus bas), appelés « WealthBlocks », d’une valeur unitaire de 40 $ (payables en BTC). La part utilisée pour le trading génère un rendement quotidien maximal (non garanti) de 0,66% pendant 365 jours. À l’expiration de chaque WealthBlock, on récupère la valeur initial du capital utilisé pour le trading en plus des profits quotidiens réalisés et déjà récupérés durant cette période.

Les points importants à retenir :

  • Aucun frais récurrent (abonnement ou autre)
  • Quand on achète un WealthBlock à 40 $ (payables en bitcoins), la moitié de cette somme est immédiatement affectée à la matrice de parrainage (paiement instantané des commissions) ainsi qu’aux coûts de fonctionnement de la société (administration, développeurs, support technique). L’autre moitié est affectée au trading (capital récupérable à tout moment).
  • Les gains quotidiens sont crédités en bitcoins, 7 jours sur 7, à 0h00 heure de la côte Ouest des Etats-Unis (donc vers 9h00 pour la France).
  • Les retraits peuvent être demandés en bitcoins, 7 jours sur 7, et le montant minimum d’un retrait est de 10 $ en bitcoins. Les demandes de retrait sont généralement validées sous 24 à 48 heures du lundi au vendredi. Les transactions sortantes correspondant aux demandes validées sont diffusées sur la blockchain Bitcoin simultanément pour tous les clients : du lundi au vendredi vers 17h00 heure des Montagnes Rocheuses (donc dans le courant de la nuit suivante pour la France).
  • Chaque WealthBlock génère des gains pendant 365 jours.
  • Le rendement maximum est de 0,66% par jour sur le capital tradé, donc sur la moitié du prix d’achat du WealthBlock en BTC. Autrement dit, cela représente au maximum 0,33% par jour sur le prix d’achat du WealthBlock en BTC.
  • À l’expiration d’un WealthBlock, on récupère le capital affecté au trading, donc la moitié du prix d’achat du WealthBlock en BTC, en plus des gains déjà perçus chaque jour.
  • À chaque instant, on peut stopper le trading avant l’expiration des WealthBlocks, ce qui correspond à clôturer définitivement son compte et à récupérer le capital utilisé pour le trading au sein de tous les WealthBlocks encore actifs, ainsi que les gains déjà perçus et non encore retirés. Ce « solde de tout compte » est alors intégralement reversé dans les 30 jours sur l’adresse Bitcoin de votre choix.

Le trading

  • Le trading est réalisé manuellement (pas de robot) par une équipe d’une trentaine de traders sous licence.
  • Il s’agit à 80 % de trading « off the book » (ou « de gré à gré », donc sans passer par des places de change). Cela consiste à acheter des gros volumes de cryptomonnaies à bas prix (de 2 à 10% sous le prix du marché) en général auprès de fermes de minage ayant intérêt pour payer leur consommation électrique à se débarrasser d’une partie des récompenses en cryptos qu’elles encaissent tous les jours, afin de revendre ces cryptomonnaies plus cher (5 à 20% au-dessus du prix du marché) à des acteurs ayant des gros besoins de liquidités, telles les sociétés de jeu en ligne, les opérateurs de distributeurs de bitcoins (ATM) ou tout simplement les places de change (« exchanges »). Il ne s’agit pas de « day trading », mais de trading exécuté typiquement de manière hebdomadaire qui rapporte assez facilement davantage que les 0,66% par jour maximum que WealthBoss s’est fixé comme plafond.
  • Environ 20 % du trading s’effectue aussi sur le Forex ainsi que sur des exchanges classiques en cryptos.

Le rendement

  • Le rendement brut à terme d’un WealthBlock est donc au maximum de 0,66% x 365 = 240% sur les 20 $ tradés, soit 48 $ de gains en plus du capital de 20 $ (que l’on récupère à la fin), si l’on prend bien sûr pour hypothèse un cours du BTC qui ne varie pas pendant la durée de vie du WealthBlock (ce qui est totalement illusoire mais donne une base de calcul). Ce rendement maximum a jusqu’ici été atteint chaque jour depuis le début de l’activité (soit 12 mois en comptant la phase de pré-lancement ayant commencé le 30 juin 2018).
  • Autrement dit, en tenant compte de tout, et juste pour fixer les idées : « Je mets 40 $ au départ et je récupère au mieux 68 $ à la fin (rendement net maximum = 70% par an et par WealthBlock), toujours à cours du BTC constant. Ce qui représente :
    • 93 fois plus qu’un Livret A
    • environ 20 fois plus qu’un contrat d’assurance-vie ou que le CAC40
    • environ 7 fois plus qu’un appartement en location longue durée (sans avoir de prêt à rembourser).
  • En terme de progression dans le temps, quelqu’un qui achète un WealthBlock à 40 $, qui ne parraine pas du tout (encore qu’il peut bénéficier du débordement de la matrice) et qui décide de retirer son capital de 20 $ avant l’expiration du WealthBlock peut espérer rentrer dans ses frais en 153 jours à cours du Bitcoin constant (soit un peu plus de 5 mois) car 20 $ + (154 x 0,13 $) = 40 $. Si le cours du Bitcoin augmente pendant la durée de vie du WealthBlock, l’accroissement des gains exprimée en dollars ou en euros est évidemment beaucoup plus rapide.

Le plan de commissionnement (parrainage)

  • Il existe une matrice de parrainage (10% de commissions sur la part du capital tradé correspondant aux achats de WealthBlocks des filleuls directs, puis un barème sur les achats des filleuls indirects sur une lignée à 12 niveaux).
  • Chaque membre dispose également d’une matrice de rémunération sur 12 niveaux qui peut contenir à la fois les filleuls et sous-filleuls de sa propre lignée, mais également des membres provenant du débordement des niveaux supérieurs de la matrice. Autrement dit, on peut encaisser des commissions liées à cette matrice même si l’on ne parraine personne.
  • Toutes les commissions sont également payées en bitcoins.
  • Les commissions liées à votre lignée (filleuls directs et indirects) ainsi qu’à votre matrice sont payées instantanément. Des commissions et des bonus supplémentaires sont également versés aux recruteurs les plus efficaces (non détaillés ici).
  • Il existe un système de marketing pour faciliter le parrainage : Shuffle (développé par une société partenaire appelée Elify), disponible seulement en anglais pour l’instant.

La structure de la société

La société est constituée de deux entités juridiques distinctes :

  • « R&D Global DBA Wealth Boss » est en réalité la branche « MLM » chargée de commercialiser les WealthBlocks et de verser les commissions de parrainage. Elle est basée aux Etats-Unis, dans l’Utah : 1190 E 5425 S, Ogden, UT 84403. Les Etats-Unis ont une législation et une jurisprudence stables encadrant les activités de MLM qui sont bien acceptées par les autorités depuis longtemps (80% des foyers américains pratiquent au moins occasionnellement).
  • « Eyeline Holdings » est la branche qui effectue le trading à proprement parler. Elle est basée en Amérique latine, avec des bureaux au Mexique et en Colombie. La société « R&D Global DBA Wealth Boss » n’est qu’un client de « Eyeline Holdings » parmi d’autres. La législation encadrant les activités financières, notamment celles qui impliquent des cryptomonnaies, est beaucoup moins contraignante en Amérique du Sud qu’en Amérique du Nord.

Les dirigeants

Le fondateur de « Eyeline Holdings » est Jean Paul Ramirez (interrogé dans cette vidéo à partir de 20:05). Il a commencé sa carrière en 2001 en tant que courtier agréé par la Bourse de Caracas (CCS Stock Exchange). Il a ensuite obtenu une licence pour faire du négoce d’or de 2003 à 2006, puis à partir de 2007 il avait 70 000 000 $ sous gestion chez Banco Mercantil S.A. (banque bolivienne). En 2014, il a obtenu sa licence chez Goldman Sachs pour gérer des comptes d’une valeur individuelle de plus de 2 300 000 $. En 2015, il a également obtenu une licence chez TD Ameritrade aux États-Unis pour gérer des comptes d’une valeur individuelle de plus de 1 500 000 $. Il a débuté dans l’industrie crypto fin 2015 et dispose désormais d’une ferme de minage avec un centre de R&D en Colombie (il s’agit uniquement de recherche pour l’instant, le minage n’est pas utilisé à l’heure actuelle pour générer des gains).

Le gérant de « WealthBoss » (branche marketing) est Dan Putnam, qui se présente dans cette vidéo. Il a créé plus de 10 sociétés en 16 ans, qui sont toutes encore en activité aujourd’hui, 3 d’entre elles réalisant plus de 100 millions de dollars de chiffre d’affaires et une 4ème étant sur le point d’y arriver.

Les “Master Distributors” chargés de la promotion du business sont un couple, Kwame et Mkale Warner, qui se présente en détail dans les vidéos officielles de la société. Ce sont des entrepreneurs qui ont exercé d’abord dans le commerce de la viande (activité qu’ils ont vendue car ils étaient juste leurs propres salariés, ce qui ne leur convenait plus) puis dans l’immobilier (activité qu’ils développent toujours) avant de se lancer dans d’autres MLM comme simples clients puis dans WealthBoss comme principaux promoteurs.

Conformité juridique

Le monde des cryptomonnaies est encore assez peu régulé, ou en tout cas de manière très inégale suivant les pays, et l’environnement juridique est donc sans cesse en mouvement, ce qui fait toujours peser un risque extrinsèque sur les sociétés qui manipulent des cryptomonnaies, en plus du risque intrinsèque lié à l’activité de trading.

Afin d’anticiper les évolutions réglementaires qui pourraient arriver dans les années à venir et de protéger la pérennité de son activité, WealthBoss a pris des mesures qui vont bien au-delà du respect des lois actuellement en vigueur.

Avant tout, il faut savoir que les autorités de régulation (telles que par exemple la SEC aux Etats-Unis ou au Canada) considèrent un produit d’investissement comme une valeur mobilière (« security ») soumise à des autorisations particulières si :

  • L’argent de tous les clients est mis dans un pot commun 
    ➢ Ce n’est pas le cas ici, car l’argent de chaque membre est logé dans un compte individuel, exactement comme au Forex (« Percent Allocation Management Module »)
  • Le profit généré est hors de contrôle du client et est intégralement sous-traité à la société 
    ➢ Ce n’est pas le cas ici, car le client peut à tout moment stopper le trading et récupérer son capital en clôturant son compte.
  • La société offre une garantie de rendement dans un laps de temps donné 
    ➢ Ce n’est pas le cas ici, car le rendement n’est jamais garanti et est par ailleurs plafonné à 0,66% par jour même si les performances sont supérieures (ce qui est pratiquement toujours le cas).

Du reste, la société qui commercialise les produits (« WealthBlocks ») et celle qui effectue le trading sont deux entités juridiques indépendantes qui n’exercent pas dans le même pays et ne sont pas dirigées par les mêmes personnes.

Enfin, ces deux entités juridiques ne reçoivent et ne reversent à leurs clients que du Bitcoin, qui est aujourd’hui largement reconnu au niveau international comme un bien marchand (« commodity ») et non pas une valeur mobilière (« security ») qui serait soumise à une réglementation beaucoup plus stricte

Remarques importantes

  • Après l’achat d’un WealthBlock, le capital destiné au trading (soit la moitié du prix d’achat) doit d’abord être transféré de la société 
    « WealthBoss » vers un compte individuel géré par « Eyeline Holdings ». Ensuite, il est intégré au plan de trading hebdomadaire qu’exécutent manuellement les traders. Ceci entraîne qu’un WealthBlock ne commence pas à générer des gains avant un délai de 7 jours après son achat. Ceci est précisé sur le tableau de bord de chaque client.
  • Il n’est pas nécessaire de fournir de document d’identité ou de justificatif de domicile pour respecter la réglementation internationale KYC/AML (« Know Your Customer » / « Anti-Money Laundering »), tant que vous ne retirez pas plus de 7 500 $ par jour (en BTC) ou 75 000 $ par mois (en BTC). Votre adresse e-mail et votre numéro de téléphone suffisent à vous identifier (vérification systématique lors de l’inscription auprès de la base OFAC partagée entre le Département du Trésor américain et une quinzaine d’organismes internationaux destinés à lutter contre la délinquance financière).
  • Juridiquement parlant, envoyer de l’argent à WealthBoss pour acheter des WealthBlocks ne constitue pas un investissement, mais un achat de produit. Ce produit (le WealthBlock) est un contrat, et les termes de ce contrat sont spécifiés lors de l’achat.
  • Il est interdit d’utiliser le logo de la société ou de répliquer sa charte graphique sur les réseaux sociaux, sauf autorisation écrite expresse.

Sources d’Informations WealthBoss

Site Web officiel (attention aux imitations) : 
https://www.wealthboss.com/ 
Chaîne YouTube officielle (attention aux imitations ) : 
Official WealthBoss YouTube Channel 
Cette chaîne existe aussi sur Vimeo : 
Official WealthBoss Channel 
Groupe Facebook officiel en anglais (attention aux imitations) : 
Official WealthBoss Facebook Group 
Groupe Facebook non-officiel en français : 
WealthBoss francophone (non-officiel) 
Chaîne Telegram officielle en anglais (ouverte à tous) : 
WealthBoss – Official Channel 
Groupe Telegram officiel en anglais réservé aux membres : 
WealthBoss (Official) Community Group 
Groupe Telegram non-officiel en français : 
Membres WealthBoss francophones (non-officiel)

Avertissement

Soyez conscient des risques inhérent aux marchés financiers et ne vous séparez jamais d’une somme d’argent que vous n’êtes pas prêt à perdre en totalité. Faites vous-même vos propres vérifications avant de prendre la moindre décision d’ordre financier.

Inscription WealthBoss

Partagez :

 Posted by at 3:52